top of page
  • ON Bureau de conseil

Comment améliorer la visibilité en ligne de votre restaurant ?

Dernière mise à jour : 11 juil. 2023


Louiza Hacene, cofondatrice et CEO de Malou, vous partage les clés pour augmenter la visibilité en ligne de votre restaurant.


Louiza Hacene
Louiza Hacene

Peux-tu te présenter ?


Louiza : je m’appelle Louiza Hacene, je suis la cofondatrice de Malou, une société qui aide les restaurants à gagner du temps, de la visibilité et des clients sur internet.



As-tu des astuces pour qu’un restaurant soit bien référencé en ligne ?

Louiza : c’est important pour un restaurant d’avoir des informations cohérentes sur toutes les plateformes où il existe : nom, adresse, horaires, numéro de téléphone…

Mon second conseil porte sur les mots clés : identifier les mots clés pour lesquels on va se battre, ceux que nos clients potentiels vont utiliser pour trouver un restaurant comme le nôtre, puis bien les travailler dans des descriptions, des avis clients…

visibilité en ligne restaurant
© Caio

Il faut des mots clés principaux indépendants à insérer dans des tournures de phrase.


La restauration étant déjà un domaine très local, il n’y a pas besoin de mettre des adjectifs, sauf si l’on est très bon dans une spécialité bien précise (par exemple, les pancakes sans gluten).





D’après toi, quelles sont les tendances à suivre en restauration ?


Louiza : je pense à l’aspect expérientiel, de plus en plus : il faut proposer une vraie expérience, et pas simplement de la nourriture.


Même si tout le monde le dit aussi, le végétal marche bien.

Mais ça ne veut pas dire qu’il faut forcément ne faire que du végétal ! Il y a, globalement, une vraie conscience écologique qui émerge, sur l’origine des produits qu’on consomme, sur la saisonnalité…


Que penses-tu des outils digitaux qui se sont beaucoup développés (pour la gestion, la prise de commande, le paiement…) ?


Louiza : c’est très bien qu’il existe des outils digitaux pour soulager les restaurateurs des tâches qui ne concernent pas directement leur métier : la gestion des stocks, la caisse, les parties annexes du boulot… Si l’on recentre le métier de restaurateur, c’est : servir une bonne expérience autour de la nourriture à ses clients.


C’est pour ça qu’ils ont choisi ce métier à la base !


La restauration a longtemps été à la traîne sur le digital, donc c’est bien qu’il y ait un gros rattrapage. Il ne faut pas oublier que la technologie est là pour fluidifier, pour faire gagner du temps, mais en aucun cas elle ne remplacera le restaurateur.


C’est plus un accélérateur qu’un "remplaceur".


D’après tes expériences, quels restaurants tirent le mieux leur épingle du jeu, et pourquoi ?


Louiza : pour moi, ceux qui tirent très bien leur épingle du jeu sont ceux qui ont compris comment amener des clients chez eux. Parce qu’en réalité, si le restaurant exécute très bien, mais qu’il y a peu de clients, le restaurant est à risque !


C’est exactement pour ça qu’on a créé Malou ! Les restaurants qui marchent le mieux sont ceux qui maîtrisent le référencement, les réseaux sociaux… Ce sont aussi ceux qui arrivent à faire de la rotation de table : il ne suffit pas de remplir son restaurant, il faut aussi faire tourner ses tables !


Parmi nos clients, on a Kafkaf, Bon Bouquet Café, Santa Lyna, [qui appartiennent à] un groupe de brunch à Paris qui cartonne et qui arrive à faire des rotations de table parce qu’ils ont tout compris : les gens voient leur e-réputation (4,9/5 de moyenne partout), leurs réseaux sociaux très gourmands…

C’est donc un ensemble : référencement, réseaux sociaux, e-réputation… Aucun élément n’est plus important qu’un autre ! Toute cette partie permet d’attirer de nouveaux clients mais si, une fois sur place, ils passent une mauvaise expérience, ils ne reviendront pas.


L’opérationnel reste primordial, sinon gare au bad buzz !


Quelles erreurs courantes qui affectent la visibilité ou l’attractivité d’un restaurant constates-tu ?


Louiza : les incohérences d’horaires ! Je pense notamment aux jours fériés, que ce soit pour les clients ou pour Google, qui a besoin de considérer un établissement comme fiable pour le pousser.

Pour les annuaires "has been", comme les Pages jaunes, ils ont un poids historique, une crédibilité, donc ça vaut le coup de les prendre en compte !

améliorer la visibilité en ligne de votre restaurant
© Pixabay

Quant à Facebook, il y a 2 aspects : c’est à la fois un réseau social et un annuaire (adresse, horaires, avis clients…).

Cette dernière partie est primordiale, il faut absolument la travailler et avoir une page par établissement.


D’ailleurs, si l’on veut partager avec son adresse

une publication Instagram, qui a développé une nouvelle fonctionnalité, Maps, qui s’appuie sur l’annuaire de Facebook, il faut bien remplir ses informations sur Facebook !

Pour l’aspect réseau social de Facebook, ça dépend de sa cible et de son positionnement : c’est plus efficace pour la clientèle âgée de province.

TikTok est recommandé pour les restaurants à concept jeunes et visuels.

En revanche, comme c’est seulement de la vidéo, ça peut vite coûter très cher à entretenir, surtout si l’on prend une agence pour sous-traiter son TikTok ! Il vaut mieux prendre un junior ou un alternant dédié à la création de contenu.


L’influencing est ce qui marche le mieux sur TikTok. Comme c’est très dur de comprendre l’algorithme, il est plus accessible de passer par un influenceur pour faire le buzz.



Le site internet est-il important en matière de référencement dans

la restauration ?


Louiza : aujourd’hui, les gens ont plus tendance à regarder les menus sur la fiche Google que sur le site.


Google travaille beaucoup sur les fonctionnalités de son annuaire : maintenant, on a le menu, les photos, les horaires, les avis et même le bouton de réservation ou de commande pour la vente à emporter (TheFork, OpenTable, Guestonline…) !


Tout ça rend le site internet presque obsolète, en tout cas moins important qu’avant. Une fiche Google et des réseaux sociaux bien entretenus suffisent.


Si vous voulez quand même faire un site, il vaut mieux se contenter d’un site vitrine basique, avec un investissement inférieur à 1 000 euros.

améliorer la visibilité en ligne de votre restaurant
© Mapstr

Mais il ne faut pas se limiter à Google, qui est connecté à tout le reste et détecte les incohérences : Tripadvisor reste indispensable, Apple Plan aussi, Yelp et Foursquare pour les touristes et pour rayonner sur d’autres plateformes comme Waze ou Uber, Mapstr est vraiment en train d’exploser…

Il y a aussi d’autres moteurs de recherche comme Bing et Yandex, où ça vaut le coup d’exister sans qu’il y ait besoin de trop d’entretien, car c’est vraiment du one shot.




MERCI Louiza !


***


Vous aussi vous sous-estimiez le pouvoir du digital et du référencement ? 😨


On est d'accord, aujourd'hui, il n'est plus possible de passer outre ! 📱


C'est pour cela que des entreprises comme Malou existent, pour vous aider au quotidien à gérer votre visibilité en ligne et ainsi vous faire gagner du temps et des clients ! 🔥


Pour en savoir plus sur Malou 👉 www.malou.io

***


Et si vous êtes déjà adepte du digital, connaissez-vous notre 2e société, ON board academy ?


Il s'agit d'une application d'e-learning pour le personnel de l'hôtellerie-restauration, un véritable © Netflix de la formation ! 🎬


Car une fois que vous avez attiré vos clients grâce à une bonne visibilité en ligne, il faut savoir les accueillir et les fidéliser ! 🤩


Pour ce faire, 2 moyens :


Pour demander votre démo gratuite : 👉 helene@onboardacademy.fr



✅ON, votre bureau de conseil en restauration : helene@on-lebureau.com










Comments


bottom of page