Rechercher
  • ON, bureau de conseil

Le billet ON !

Dans ce billet ON, retrouvez une interview exclusive d'Alexandre Antuszewicz, Directeur du Travel Retail chez FAUCHON.


Alexandre Antuszewicz

Bonjour, peux-tu te présenter ?


Alexandre : mon nom est Alexandre Antuszewicz. Je suis actuellement Directeur du Travel Retail chez FAUCHON. J’ai rejoint la Maison après avoir consacré l’essentiel de ma carrière à développer des concessions aéroportuaires dans le monde entier.



Peux-tu nous expliquer les contours de ton poste ?


Alexandre : nous développons avec l’équipe la présence de la Maison dans les zones de flux, que ce soit en aéroport, en gare, à bord des avions ou encore sur les bateaux de croisière.


L’objectif est double : assurer une belle visibilité à la Maison sur un segment premium, tout en créant un volume d’affaires intéressant.


FAUCHON, Aéroport Paris Charles de Gaulle

Pour ce faire, nous travaillons sur des développements d’offres avec les retailers duty free chez qui nous proposons nos gammes de produits retail sur différents formats (corners, backwall, etc.). Nous travaillons par ailleurs sur des développements d’offres en franchise ou en joint venture pour développer des magasins ou des restaurants FAUCHON.





Enfin nous travaillons en B2B avec les compagnies aériennes et les croisiéristes avec qui nous développons des partenariats structurants.

Le travel retail a été sérieusement impacté par le Covid, quels ont été vos plus gros challenges depuis 2 ans ?


Alexandre : accompagner la reprise progressive du trafic, et donc des ventes, tout en optimisant nos capacités de production et nos stocks.



En avez-vous retiré des bonnes pratiques ?


Alexandre : nous avons resserré les assortiments pour se concentrer sur les best-sellers. Nous avons également redoublé nos efforts afin d’être force de proposition pour écouler des stocks en fin de vie.


Enfin, nous avons fait des arbitrages quotidiens sur nos dépenses d’investissement afin de préserver nos résultats. Toutes ces actions ont eu pour effet d’optimiser la gestion de la Business Unit.

Quels sont les projets 2022 pour Fauchon ?


Alexandre : la crise du Covid a été pour FAUCHON un catalyseur, qui nous a finalement permis de faire pivoter notre modèle, de développer de nouvelles activités, et de gagner en agilité.


FAUCHON L'HÔTEL, Kyoto

Après une année 2021 très intense avec l’ouverture de notre second hôtel à Kyoto, et de nombreuses boutiques à l’international, ainsi qu’une reprise d’activité forte sur le territoire national au second semestre, notamment sur le WEB et le B2B (cadeaux corporate), nous comptons poursuivre sur cette lancée en 2022.


Une des étapes importantes de notre redéploiement sera l’ouverture de l’école FAUCHON qui ouvrira à la rentrée scolaire 2022 à Rouen et qui formera jusqu’à 700 étudiants par an sur tous les métiers de la gastronomie, en partenariat avec NEOMA Business School.



D’après ton expérience, quel est le plus important pour déclencher un maximum de ventes dans un corner à fort trafic comme dans un aéroport ?


Alexandre : les achats dans un aéroport sont, pour la plupart, non réfléchis. Il s’agit d’achats d’impulsion. De manière assez triviale, tout l’enjeu consiste alors à donner envie avec la bonne marque, le bon produit, le bon conseil, au bon moment !


Nous avons ainsi redéfini un concept de corner qui met en valeur notre Maison et son positionnement. Celui-ci a été travaillé pour émerger visuellement dans un fort contexte concurrentiel.


Ce concept nous a permis de retravailler le parcours client et l’organisation merchandising de manière claire et logique, afin que le client trouve rapidement ce qu’il cherche. Les assortiments ont été revus pour mettre en avant nos best-sellers et optimiser la conversion.


Par ailleurs, des mécaniques de promotions et d’animations sont régulièrement mises en place pour booster les ventes.


Enfin, point absolument clé, la formation des équipes : pour une Maison comme la nôtre, il est tout à fait primordial que les vendeurs – même si ceux-ci travaillent chez un retailer – soient engagés sur notre histoire, connaissent les produits en détail et puissent orienter le client sur les bons produits. Pour ce faire nous avons fait un gros travail de terrain et de formation. Quand les vendeurs nous rencontrent régulièrement sur le shopfloor, cela permet de créer une vraie relation de confiance, et cela se ressent sur les performances.


Stand FAUCHON


Selon toi, quelle qualité est déterminante pour faire un bon manager ?


Alexandre : je pense qu’il est très important de se connaître et ainsi d’être capable de manager en accord avec sa propre personnalité, de manière authentique : tirer parti de ses forces et prévenir ses faiblesses, sans les nier.



Avant FAUCHON, tu as cocréé les sociétés Be Relax et Be Gourmet. Avec le recul, aurais-tu 2-3 conseils à donner à des entrepreneurs qui viennent de se lancer (bonnes pratiques, écueils à éviter…) ?


Alexandre : ne pas avoir peur de rapidement « faire », de confronter son idée, son projet au réel, même à petite échelle, et ensuite optimiser/amender/modifier. Cela permet de gagner beaucoup de temps.



Comment fais-tu pour optimiser ton temps ?

Alexandre : j’essaie d’aller à l’essentiel, et d’assurer une communication claire, transparente, fluide avec les équipes pour éviter d’avoir à faire des allers retours.



MERCI Alexandre !

Pour en savoir plus sur FAUCHON : https://www.fauchon.com/


Si vous aussi, vous croyez à la formation, découvrez notre toute nouvelle application d'e-learning dédiée à la restauration, qui capitalise sur notre expérience, et propose un contenu complet fun et métier : www.onboardacademy.fr.



Crédits photos : © Paris Aéroport, © Hôtel FAUCHON Kyoto, © FAUCHON