Rechercher
  • ON, bureau de conseil

Année Covid & conseil en restauration : on fait le point !


Le 17 mars 2020, le gouvernement français annonçait le premier confinement suite à l’apparition de la Covid-19 en France. Aujourd’hui, cela fait un peu plus d’un an que le pays enchaîne confinements, couvre-feu, fermetures et réouvertures des commerces et des restaurants…


La restauration fait partie des secteurs les plus impactés par cette crise sans précédent. Si on parle souvent des restaurants, on mentionne moins souvent les activités liées à ce domaine, telles que le conseil en restauration. Pourtant, ces activités ont bien évidemment été très touchées par les effets de la pandémie.


C’est pourquoi, il me paraissait intéressant de faire le point sur notre activité chez ON un an après, pour vous partager cette année riche en rebondissements.


Pour cela, j’ai concocté un petit questionnaire pour Hélène et Mélanie, les fondatrices du bureau ON. Vous allez le voir, elles vous donnent un retour sincère et sans filtre sur l’année écoulée !


Au-delà du partage d’expérience personnelle, cet article pourra vous donner des idées business et pourquoi pas vous apporter un peu d’énergie positive, alors que l’on entame le 3ème confinement.


Bonne lecture ! 😊


Melissa, Assistante Chef de Projet chez ON.




1. Depuis le début de la pandémie, comment avez-vous fait pour garder le bureau ouvert alors que le secteur de la restauration subit une crise sans précédent ?


Mélanie :


Je pense que nous avons pu traverser cette crise grâce à 2 éléments :


1) La formation


Le dispositif FNE (de prise en charge des formations par l’État pour les salariés placés en chômage partiel) nous a énormément aidées.


Nous formions déjà dans le cadre de missions mais nous n’avions pas formalisé d’offres de formations. Au vu du contexte, très dur (toutes nos missions de conseil se sont arrêtées d’un coup en mars 2020), nous avons décidé de capitaliser sur cette expérience et de réagir rapidement (et à ce sujet merci à Kevin Chambenoit et à Formagora !).


Grâce à Hélène, qui a un background en communication et en relations publiques, nous avons fait des communiqués de presse et avons bénéficié d’une très belle couverture médias sur cette offre, nous apportant des clients que nous n’aurions jamais connus sinon je pense !


Cela nous a permis de former une centaine de personnes en quelques mois, et de générer 40% de notre chiffre d’affaires 2020 ! Et surtout, nous avons eu de très bons retours (avec des impacts inespérés sur les équipes formées je dois dire !) ce qui nous a permis d’identifier un vrai besoin dans le secteur (j’en reparlerai plus bas !).


2) Nos clients existants


Nous avons tissé des liens très forts avec nos clients et ça c’est vraiment ma plus belle satisfaction de l’année, car même en pleine crise (ou surtout en pleine crise peut-être ? 😉), ils ont répondu présents et nous ont sollicitées pour des missions !


Quand on sait que l’année a été très dure financièrement pour eux, on est d’autant plus touchées qu’ils fassent appel à nos services (et ça valide aussi le fait qu’on est utiles non ? 😊).



2. Comment avez-vous fait pour rebondir ? Quels ont été vos éléments de motivation et de réflexion ?


Hélène :

Nous avons beaucoup échangé avec toute l’équipe (qui a été super, très soudée et très positive tout au long de l’année 2020 !).


Nous avons essayé d’être le plus flexible possible pour nous adapter à chaque nouvelle situation.


Les formations ont été un vrai moteur pour nous en 2020, nous permettant de former plus d’une centaine de salariés, de découvrir de nouveaux clients, et de nous réinventer pour proposer les accompagnements recherchés.


Nous nous sommes aussi beaucoup posées de questions : sur l’orientation que nous souhaitions donner au bureau, notre organisation, notre façon d’appréhender la prospection commerciale, de cibler nos missions, de développer de nouveaux partenariats…


Finalement la crise a été un vrai accélérateur pour nous, pas forcément de business mais dans la construction de notre entreprise !


Mélanie :


Cette crise est éreintante mais assez passionnante d’un point de vue apprentissage !


Pendant le 1er confinement, on a vite compris que tout était à l’arrêt, et qu’il fallait accepter de ne quasiment plus avoir de missions.


Nous avons profité de ce temps off pour développer notre réseau de partenaires, pour nous faire connaître auprès d’entreprises qui avaient les mêmes clients que nous mais qui leur fournissaient une offre complémentaire (logiciels, prestataires d’hygiène, en écoresponsabilité…).


Ce temps off a donc été bénéfique car nous avons rencontré d’autres entreprises super, et qui aujourd’hui sont en plus souvent prescriptrices de nos services auprès de leurs clients (et la recommandation reste pour nous le meilleur levier pour attirer de nouveaux prospects !).


Ensuite, personnellement, cette crise m’a permis de réfléchir de manière plus stratégique sur les orientations d’ON, sur les priorités à donner, et sur ma gestion du temps ! Rebondir, bâtir de nouvelles offres à partir de nos expertises, se poser les bonnes questions, je crois que j’aime ça et c’est ce qui m’a motivée tout au long de cette année !


J’ai aussi pu puiser mon énergie dans la formation, car j’accompagnais des équipes inspirantes (certaines équipes sont/étaient formées sur plusieurs mois), que je voyais progresser et avancer, et ça c’est très très motivant !



3. Quelle a été votre plus grande difficulté cette année ?


Hélène :


Le manque de visibilité et de perspectives !

Mélanie :


Comme tout le monde je crois, le manque de visibilité. Tout prend plus de temps, on ne peut rien prévoir (y compris les breaks, pourtant nécessaires pour être au top le reste du temps !).



4. Et quelles leçons en avez-vous tirées ?


Hélène :

Principalement 3 :


1) Il ne faut pas sous-estimer sa capacité d’adaptation et sa capacité à se réinventer : il faut y croire et garder le cap !


2) La grande leçon c’est aussi qu’on est plus fort à 2 que tout seul !


Mélanie a été une vraie béquille, solide et positive qui n’a jamais cessé d’y croire et de faire ! L’associée rêvée !


Comme dans un mariage c’est pour le meilleur et pour le pire, et là on a quand même traversé une sorte de grande tempête ! 😊


En toute humilité, je suis très fière de ce que nous avons réussi à faire avec Mélanie pendant cette année.


3) Enfin, nos clients historiques sont restés fidèles ! Une vraie famille !


C’est vraiment super gratifiant et plaisant de se rendre compte que dans ces moments-là, ce sont vos clients qui sont au rendez-vous et c’est exactement ce que nous avons toujours voulu faire avec Mélanie, construire une relation professionnelle, privilégiée et de long terme avec nos clients.


Mélanie :


J’ai aussi appris qu’il fallait se donner les moyens, continuer à prendre des risques (je crois que c’est Louiza de Malou qui m’avait un jour dit : "embauche, comme ça après tu seras obligée de faire du chiffre pour les payer !" et je dois dire que je me retrouve beaucoup dans cette philosophie !) et à aller de l’avant, on a donc fait grossir l’équipe, pour se structurer et avoir les moyens de se développer.


On a continué à collaborer avec 2 de nos anciens super stagiaires en freelance, et on a embauché 2 stagiaires (et un 3ème est en cours de recrutement !). L’équipe est super et c’est précieux.



5. Si cette dernière année était à refaire, que feriez-vous différemment ?


Hélène :


Honnêtement, je ne sais pas… Je pense qu’on a fait comme on a pu et que nous nous en sommes plutôt bien sorties…


Hélène et Mélanie au premier déconfinement en juin 2020, avec Nicolas Dumas de Coutume, dans le point de vente qu'elles ont contribué à implanter aux Galeries Lafayette Haussmann Coupole.


6. Comment envisagez-vous cette nouvelle année qui semble (beaucoup trop !) similaire à celle écoulée ?


Hélène :

Nous l’envisageons avec espoir, même si ce début d’année est encore très compliqué nous sommes convaincues que le meilleur est devant nous !


Mélanie :


Après un 1er trimestre en suspens au niveau commercial, les affaires reprennent très bien depuis quelques semaines, et ça c’est un signe très positif pour ON et pour le secteur !


Je crois qu’on a tous appris de cette année et qu’on est prêts à faire face aux nouveaux défis, et donc que ça y est, on est outillés pour recommencer à avancer !


Nous sommes heureux de reprendre des missions de conseil, et on travaille activement sur le lancement de notre produit lié à la formation, qui nous permet d’apprendre plein de choses (le growth hacking par exemple), et ça c’est juste ultra stimulant ! Stay tuned ! 😉


92 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout